PLEASE NOTE: JAVASCRIPT IS DISABLED ON YOUR BROWSER. For the best user experience, please enable javascript on your browser now.

Présentations : pourquoi et comment limiter vos messages à 30 secondes

Lorsque vous faites une présentation, êtes-vous capable de résumer vos messages en 30 secondes ? C’est en effet la limite de notre mémoire de travail. Au-delà, votre auditeur sature et ne retient qu'une partie de votre message.

Préparer une présentation n’est jamais une mission évidente. Mais les choses se compliquent encore davantage lorsqu’il s’agit de la donner dans une langue étrangère. Pas de panique, beaucoup d’éléments nécessaires à une bonne présentation peuvent s’apprendre ou s’améliorer. C’est ce que nous vous proposons lors de nos séminaires dédiés à la construction d’une bonne présentation en langue étrangère.

Mais avant tout, sachez que les principes de base d’une bonne présentation restent les mêmes d’une langue à l’autre. En voici un : limitez tous vos messages à 30 secondes maximum.

Les limites de notre mémoire de travail

Voilà un laps de temps qui semble bien court. Et pourtant, c’est tout ce que notre mémoire de travail est capable d’emmagasiner d’un coup. La mémoire de travail ? Il s’agit d’un fonctionnement à court terme de la mémoire, qui permet de stocker temporairement des informations et de les manipuler, le temps d’une activité.  

30 secondes d’information donc, en quatre morceaux, pas plus. Sachant que chacune de nos phrases contient déjà parfois plus de 4 morceaux d’information.

L’écoute, aussi importante que la parole

Bien entendu, cela ne signifie pas que nous ne pouvons faire passer que des messages ultra-simples. Il s’agit avant tout de laisser à chaque fois au cerveau un petit temps de repos.

Concrètement, après avoir parlé pendant 20 à 30 secondes, marquez une pause. Portez votre attention à l’autre personne ou à votre public. Assurez-vous qu’ils aient bien compris les points principaux de ce que vous venez de dire. Si vous en doutez, n’hésitez pas à leur poser la question, ou à reformuler. Car si vous larguez votre public à un moment donné, il finit par décrocher et votre message ne passera pas, ou seulement par bribes.

En revanche, si tout le monde marque sa compréhension, vous pouvez poursuivre par une autre phrase et construire ainsi votre discours. Présenter, c’est donc être à l’écoute tout autant que parler.

Écrire son message

Comment se préparer à une présentation faite de messages brefs ? Un exercice simple peut vous y aider : écrivez vos messages ! Le simple fait de les écrire vous incite à les formuler de façon structurée et concise. Il s’agit aussi d’un bon moyen d’exercer votre cerveau à filtrer les informations importantes, et donc à résumer votre message.

Au fond, peut-être que votre moins bonne maîtrise de la langue de la présentation pourrait cette fois-ci constituer un atout ? En effet, dans une langue étrangère, on a automatiquement tendance à s’exprimer en phrases plus courtes et plus simples.

Vous avez tout de même besoin d’un coup de pouce pour apprendre à résumer vos idées ? Ou pour affiner d’autres compétences liées à l’art de la présentation en langue étrangère ?
Contactez-nous pour organiser ou participer à un de nos séminaires inter- ou intra-entreprise.

Source : https://sharpbrains.com/blog/2012/07/09/how-do-words-such-as-yes-and-no-change-our-brains-and-lives/

Calendrier des séminaires inter-entreprisesJe souhaite un devis pour un séminaire intra-entreprise

 

 

Comments are closed.