PLEASE NOTE: JAVASCRIPT IS DISABLED ON YOUR BROWSER. For the best user experience, please enable javascript on your browser now.

Pourquoi apprendre une langue étrangère

La technologie va-t-elle remplacer l’apprentissage des langues ?

Traducteurs en ligne, applications de traduction vocale, oreillettes traductrices… À l’ère des solutions numériques, pourquoi encore se casser la tête à apprendre une langue étrangère ? Peut-être parce que l’apprentissage d’une langue comporte bien d’autres atouts ? À commencer par une plus grande facilité de communication et des bénéfices insoupçonnés pour votre cerveau.

Langues & technologie

Il nous arrive à tous d’utiliser des traducteurs ou dictionnaires en ligne, ou des applications de traduction vocale. Mais mieux vaut ne pas s’y fier aveuglément. En effet, ces services présentent leurs limites, surtout pour ce qui est des expressions. Un exemple ? Tentez une traduction de la phrase « Je suis comblée » dans Google Translate, et le traducteur en ligne vous proposera « I am filled » (« Je suis remplie ») en guise de traduction. Les résultats proposés par les traducteurs en ligne sont parfois si hilarants que le web regorge de perles de traductions automatisées.

Autre innovation révolutionnaire, mais pas encore parfaite : les oreillettes traductrices. Un logiciel capte votre voix et traduit (presque) simultanément vos propos. Oui, comme dans Star Trek ! Plusieurs marques se sont déjà lancées dans cette technologie incroyable. Elle présente toutefois les mêmes limitations que les traducteurs en ligne – caractère approximatif de la traduction – et quelques inconvénients majeurs : obligation d’accès à internet, la contrainte de devoir demander à l’autre de porter des oreillettes, etc.

La communication intergalactique facile, ce n’est donc pas encore pour aujourd’hui. Mais si cela devait être le cas demain, abandonnerons-nous tous l’apprentissage d’une nouvelle langue ? Ce serait bien triste pour les contacts humains… et pour le cerveau !

Apprendre une langue = s’ouvrir à une culture

La plupart du temps, on apprend une langue pour des raisons pratico-pratiques : le bi- voire trilinguisme qui semble un critère dans beaucoup d’offres d’emploi, une belle-famille étrangère…

Mais outre la facilité de communication, la connaissance d’une langue reste aussi la première voie d’accès à une culture, et donc à la compréhension interculturelle. Son apprentissage vous en révèle plus sur les modes de pensée et les comportements des personnes qui la pratiquent. Non seulement, cela influe énormément sur la qualité de la relation à l’autre, mais cela vous inculque aussi une plus grande flexibilité, curiosité et ouverture d’esprit. Et cela, aucune oreillette traductrice ne peut le faire.

Un cerveau multilingue est en meilleure santé

Toujours pas convaincu-e ? Alors sachez aussi que l’apprentissage d’une langue est très bénéfique à votre cerveau. De nombreuses enquêtes ont étudié les effets de cet apprentissage sur nos méninges, et les résultats sont parfois stupéfiants. En voici quelques-uns :

  • Le fait de parler au moins deux langues ralentirait le déclin des capacités cognitives dû à l’âge.
  • Le développement de la capacité à parler et penser autrement, que stimule l’apprentissage d’une langue ,nous rend plus créatifs dans d’autres domaines.
  • L’apprentissage de langues – et plus encore de langues totalement différentes de la nôtre, comme le Chinois – stimulerait les connexions entre les réseaux cérébraux, modifiant ainsi la structure même de notre cerveau.

En d’autres termes, apprendre une langue, cela va bien plus loin que le simple fait d’acquérir des éléments linguistiques.
Alors à bas les applis, et vive les bons vieux cours de langues ? Ne crachons pas dans la soupe : les solutions numériques de traduction sont des inventions merveilleuses – et souvent gratuites ! – qui s’améliorent de jour en jour et nous font gagner un temps fou. Il suffit de les utiliser avec un minimum de discernement. Et justement, c’est là que connaître les bases d’une langue peut faire toute la différence !

 

Comments are closed.