PLEASE NOTE: JAVASCRIPT IS DISABLED ON YOUR BROWSER. For the best user experience, please enable javascript on your browser now.

Au secours, je n’ai jamais réussi à apprendre une langue étrangère

AU SECOURS, JE N’AI JAMAIS RÉUSSI A APPRENDRE UNE LANGUE ÉTRANGÈRE

C’est un fait : il est plus facile d’apprendre une seconde langue quand on est tout petit. L’apprentissage se fait de manière naturelle, et notre oreille est encore ouverte à tous les sons. Mais que faire si l’on est déjà à l’âge adulte ? Pas de panique : il y a des solutions !

DES SONORITÉS DIFFÉRENTES

Quand l’enfant acquiert une 2° langue en même temps que sa langue maternelle, il va obtenir un niveau de fluidité et d’aisance qui sera inégalé par la suite.

À la naissance, le champ auditif humain s’étend de 20 Herz (le tympan et les osselets vibrent 20 fois à la seconde) à 20 0000 Hz. Différentes langues sollicitent différentes fréquences dans notre oreille. Par exemple, un francophone utilise surtout les sons situés entre 1000 et 2000 Hz. Du coup, une fois adulte, son oreille ne perçoit plus vraiment les autres sons,. D’ailleurs, tous les latins vivent ce même problème face aux sons germaniques : ils ne les entendent pas bien, d’où leur difficulté à apprendre ces langues vite et bien.

UN DISCOURS DE SOURDS

L’ouverture de l’oreille aux sons étrangers est à la base même de l’apprentissage des langues. Si je ne reconnais pas un mot entendu, comment voulez-vous que je le comprenne ? Si je l’entends mal, je le mémorise mal et lorsque je reproduis ce mot, j’utilise les sons de ma langue maternelle, donc j’ai un accent. Comment voulez-vous que mon interlocuteur comprenne alors ce que je dis ? Communication impossible !

Ca peut paraître une évidence, mais une langue s’apprend d’abord par l’oreille. Le problème majeur est donc d’ouvrir l’oreille aux  sonorités  étrangères. Il est indispensable que le professeur vous parle dans sa propre langue maternelle, pour qu’il prononce parfaitement les sons.  

QUE FAIRE SI ON A LOUPÉ LE TRAIN ?

Que faire lorsque nous, adultes, n’avons pas eu la chance d’apprendre une langue étant enfants? Il existe aujourd’hui un programme linguistique qui change complètement les principes de l’apprentissage des langues. Le mécanisme est tellement simple qu’il en est presque indécent. Sa conception, par contre, a été le fruit d’un long développement complexe. Ce programme va permettre à l’oreille de bien discriminer les sons étrangers. Voici comment.

LA PLASTICITÉ DU CERVEAU

Explication simplifiée : La voix d’un locuteur britannique me dit « Hello » dans le casque à 6000 Herz. Le son est filtré par mon oreille à 2000 Herz car je suis Francophone, et je répète le mot « Hello » dans le casque à … 2000 Herz (puisque c’est ce que j’ai entendu ! Le programme informatique va modifier ma voix pour se rapprocher du modèle anglais et la renvoyer modifiée dans mon casque. Ce retour audio n’a demandé que 20 millisecondes, ce qui équivaut pour le cerveau à un retour en temps réel : il accepte le changement (il est trompé : c’est bien ma voix mais à une fréquence différente). Le cerveau va demander à mon système auditif de s’adapter (à ce qu’il croit avoir entendu), ce qui va influencer la prononciation (Je répète ce que j’entends). En pratiquant cet exercice, l’oreille va mieux discerner les sonorités étrangères et ma bouche va reproduire des sons plus justes.

C’est bien la plasticité du cerveau (adaptation des  connexions dans le cerveau) qui permet une telle prouesse. Lorsque l’oreille s’ouvre aux sons de la langue cible, l’apprentissage de celle-ci s’accélère. Le coaching en face à face ou à distance qui accompagne ce travail sur ordinateur va lui développer les réflexes linguistiques qui manquent afin de favoriser l’expression orale.

Ce programme inédit se nomme SPEECH POWER

L’adage qui dit que la clé des langues, c’est l’oreille, prend tout son sens ici. Le problème majeur est donc d’ouvrir l’oreille aux sonorités étrangères. Voulez-vous, vous aussi, connaître la clé des langues ?

Comments are closed.