PLEASE NOTE: JAVASCRIPT IS DISABLED ON YOUR BROWSER. For the best user experience, please enable javascript on your browser now.

Apprendre la musique aide-t-il à apprendre les langues ?

Dans l’apprentissage de la musique comme dans celui des langues, on sollicite grandement notre oreille ! Mais alors, y aurait-il des liens entre les deux apprentissages ? Et peut-on être « meilleur en langues » quand on apprend aussi la musique ? Faisons le point sur la question.

Musique et mémoire

Une étude menée à Hong-Kong au début des années 2000 a comparé la mémoire de 2 groupes d’enfants : l’un apprenant aussi la musique, l’autre pas. Les résultats ont démontré que l’apprentissage musical stimule l’hémisphère gauche du cerveau et plus encore : il réorganise la région temporale… là où se trouve notre mémoire verbale !

Sur les enfants testés, les résultats en mémorisation étaient supérieurs pour ceux qui apprenaient la musique. Un atout indéniable quand on apprend une langue étrangère.

Musique et langage

Le lien entre la musique et le langage fait l’objet de nombreuses recherches.  Une étude intéressante menée par le Neuroscience Institute en 2003 a montré, par exemple, que la langue maternelle d’un compositeur influence ses compositions musicales.

On sait également que les nouveau-nés sont déjà capables de reconnaître quand les sons qu’ils entendent viennent de langues différentes : ils n’en comprennent pas encore le sens mais ils en reconnaissent les musicalités différentes et y réagissent.

Dans notre cerveau, musique et langage sont intimement liés.

Oreille et apprentissage des langues

Ici aussi, les chercheurs ont trouvé des réponses intéressantes. Comme nous l’avons dit, les nouveau-nés sont capables de reconnaître des langages différents, avec des gammes de sons très différents. Mais qu’en est-il des enfants plus âgés et des adultes ? Il apparaît que notre oreille s’est accoutumée aux sons que nous entendons régulièrement, et peut avoir « oublié » les sons dont elle n’a pas besoin. Lors de l’apprentissage d’une langue étrangère, voilà que certains de ces sons oubliés sont à nouveau nécessaires, ce qui peut être très perturbant !

Un exemple : les sons de la langue française sont typiquement situés entre 125 et 2.000 Hertz. L’Anglais, lui, se situe entre 2.000 et 12.000 Hertz. La musique de ces langues est donc totalement différente.

La solution est dans la musique

Lorsqu'on parle de ton, de mélodie, d'accent, de rythme, on peut parler aussi bien de musique que de langage. Non seulement les enfants qui apprennent la musique semblent avoir un avantage dans l’apprentissage des langues, mais la musique et ses variations de fréquence peuvent aussi être la solution pour les adultes.

Grâce à certaines méthodes visant à rouvrir l’oreille aux sons oubliés, les apprenants peuvent progresser rapidement et de manière impressionnante sur les aspects de compréhension de la langue étrangère, ainsi que de sa prononciation.

Vous pouvez voir ici un exemple avant/après très probant :

Chez Call International, nous offrons un programme exclusif appelé Speech Power. Grâce à un logiciel informatique spécialement conçu, notre programme permet aux apprenants d’initier leur oreille aux fréquences et aux sons nécessaires pour apprendre la nouvelle langue. A cela viennent s’ajouter des cours avec un coach. Les progrès sont rapides et spectaculaires.

Vous trouverez plus d’information sur Speech Power ici : https://www.callinter.com/speechpower-parlez-couramment-une-langue-en-2-mois/

 

 

 

Comments are closed.