PLEASE NOTE: JAVASCRIPT IS DISABLED ON YOUR BROWSER. For the best user experience, please enable javascript on your browser now.

5 trucs pour préparer une présentation pro en Anglais

Moi aussi, je veux pouvoir faire une présentation aussi dynamique que celle d’Ingrid ! C’est en ces termes que Jenny s’est exprimée auprès de son manager, quand elle a vu combien Ingrid avait changé sa manière de présenter ses chiffres mensuels*. Le message était plus clair et surtout Ingrid avait fait preuve de présence et de dynamisme. Cela s’est traduit par une réelle animation d’un exercice qui, d’habitude, était ennuyeux à mourir ! Mais que s’est-il donc passé chez elle? Ce n’était pas tant son anglais qui faisait défaut que sa capacité à stimuler l’intérêt de son auditoire. Ingrid a suivi une formation courte en « Presentation Skills ». Soulevons le voile.

  1. Pour structurer votre présentation, le schéma classique (introduction, corps, conclusion) s’impose, sans oublier le temps des questions.
  2. Le début et la fin doivent être marquants. Une accroche dès l’entrée de jeu (une anecdote, un peu d’humour), une histoire donnera le ton de votre présentation : on fera du travail sérieux tout en passant un bon moment ensemble. Pratiquez-les de nombreuses fois : l’intro à cause du stress, et la conclusion pour en maximiser l’impact (C’est peut-être la seule partie que retiendra l’audience).
  3. Simplifiez vos slides : le Power Point n’est qu’un outil. Il ne fait pas le succès de la présentation et ne compense pas un manque de préparation et de pratique. On consacre souvent trop de temps à peaufiner son montage et trop peu à le pratiquer. Il y a souvent aussi trop d’info sur chaque « slide » et trop de slides.
  4. Vous voulez absolument présenter un tableau saturé de chiffres illisibles à l’écran ? Projetez un graphique simplifié, ou quelques chiffres, après avoir remis à chacun le tableau complet avec votre résumé du contenu. Mieux encore : envoyez le tableau à chaque participant avant la présentation avec un message explicatif ou des questions. En public, vous ferez alors des commentaires pertinents à des personnes averties. Préparez-vous par des échanges par mail ou des appels téléphoniques pour récolter des avis, vous faire des alliés dans le public.
  5. Au-delà d’une structure cohérente, d’images sympas, la clef de la réussite de votre présentation tient en un mot : pratiquez! L’idéal est d’avoir un coach qui vous filme et revoit avec vous vos forces et vos faiblesses. Tout le non-verbal se dévoile devant la caméra qui ne ment pas. Vous êtes-vous déjà vu et entendu sur un écran ? La manière dont vous délivrez votre message, votre langage non-verbal (la gestuelle, la respiration, le jeu de la voix, le regard), donneront du crédit à votre message … ou non. C’est la cohérence entre le verbal et le non-verbal qui permettra au contenu de passer.

Nous sommes tous amenés à faire une présentation un jour. Ingrid est prête. Et vous ?

 

Calendrier des séminaires inter-entreprises

*Réaction réelle dans une entreprise, les personnages ont des noms fictifs.

Comments are closed.