PLEASE NOTE: JAVASCRIPT IS DISABLED ON YOUR BROWSER. For the best user experience, please enable javascript on your browser now.

3 techniques efficaces pour négocier en Anglais

Dans un marché de plus en plus international, on est souvent confronté à deux difficultés : dans de nombreuses situations, on doit négocier (ce qui en soi n’est pas toujours simple), et en plus, on doit le faire en Anglais. Voici donc 3 techniques efficaces qui vous aideront dans ces situations (prospection, vente, recrutement, etc…)

Soyez humain d’abord.

On l’oublie trop souvent, mais les transactions entre 2 entreprises sont avant tout le résultat d’une discussion entre personnes : les humains font des affaires avec des humains !

Aussi, lors d’une réunion qui a pour objectif une négociation, ne rentrez pas immédiatement dans le vif du sujet. Prenez quelques minutes pour offrir à boire à votre interlocuteur, prendre de ses nouvelles, des nouvelles de son entreprise… bref, commencez par bavarder un peu ! Autre aspect très important : maintenez un contact visuel. C’est important pour instaurer la confiance.
Tout cela permettra d’installer une atmosphère détendue avant la négociation.

Maîtrisez votre terminologie

Même si vous avez déjà une bonne maîtrise de l’Anglais courant, vous aurez besoin de préparer votre entretien en vous concentrant sur 2 thèmes :

  • Le vocabulaire (voire même le « jargon ») professionnel relatif à cette négociation, par exemple concernant les produits, l’industrie concernée etc.
  • Le vocabulaire relatif à la négociation elle-même

Ce dernier peut être acquis une fois pour toute, par exemple durant une formation spécifique.

Non seulement la maîtrise de ce vocabulaire va vous faciliter la discussion, elle vous permettra aussi d’asseoir votre professionnalisme et de montrer que vous connaissez votre métier et votre sujet.

Donc, durant les jours qui précèdent le rendez-vous, prenez quelques heures pour faire des recherches sur ce vocabulaire et pour le mémoriser – par exemple en l’insérant dans des phrases clés qui font partie de votre présentation.

Ayez un plan B

Vous entrez dans la négociation avec un objectif déterminé. Mais il faut être réaliste : parfois, l’autre partie ne peut rencontrer cet objectif. C’est pourquoi vous devez bien connaître vos limites et avoir un plan B. Posez-vous les questions suivantes :

  • Dans l’idéal, que veux-je obtenir ?
  • Si ce n’est pas possible, quel est le minimum à obtenir pour que je sois satisfait.e ?
  • A quelle contre-proposition dirais-je non ?
  • Quelle alternative puis-je moi-même proposer si l’interlocuteur refuse ma proposition, c’est-à-dire quel est mon plan B ?

Il est vraiment important de préparer vos différents scenarios, et de prendre quelques notes avec une petite liste de la terminologie spécifique dont vous aurez besoin.

En mettant en pratique ces 3 astuces, vous serez prêt.e pour votre négociation !

Vous n’êtes pas encore très à l’aise avec l’idée de négocier en Anglais ? Nos séminaires en communication peuvent vous y préparer spécifiquement, en 2 jours. Vous trouverez toutes les informations ici : https://www.callinter.com/negotiation-skills/

Comments are closed.